loader

L'association BetaMachine


Historique

BetaMachine est une association à but non-lucratif regroupant une communauté de passionnés de sciences, de techniques, d'art et d'artisanat.

L'association fut crée en novembre 2014 par 7 fondateurs Makers, bricoleurs, citoyens et chefs d'entreprises du bassin chartrain. Rapidement, les premiers membres sont arrivés lors des premiers ateliers d'initiation à la programmation informatique ou à l'électronique. Par la même occasion l'engouement du public pour le projet porté par BetaMachine confirmait la pertinence et l'intérêt du projet sur l'agglomération de Chartres et ses environs.

HackerSpace, FabLab quelle différence ?

On entend beaucoup parlé depuis quelques années des FabLabs, MakerSpaces ou autres HackerSpace et notamment depuis l'appel à projet du gouvernement en 2013 pour financer ce type d'initiative. Cependant en France on maitrise encore assez mal la différence entre ces dénomination avec la tendant à tout regrouper sous le terme de FabLab. Est-ce grave ? Non pas du tout. Mais un peu de précisions s'imposent.

Un FabLab est un laboratoire de fabrication numérique chapoté par une charte définie par le Massachusets Institute of Technology (MIT) aux Etats-Unis. Ce projet fur lancé en 20021 par Niels Greshenfeld dans le premier FabLab au monde qui porte le nom de "Bits and Atoms". Cette charte, malgré les contraintes qu'elle impose en termes de matériels, s'est largement répendue dans le monde et cela avant tout du fait du message de partage et de citoyenneté qu'elle véhicule. Aujourd'hui plusieurs centaines de FabLab existent en France et dans le monde.

Les HackerSpaces ont eux trouvé leur racines dans la contre-culture américaine et allemande à l'instar de Noisebridge (San Francisco, Etats-Unis) ou du Chaos Computer Club (Berlin, Allemagne) des années 1990. A l'origine, les fondements de ces espaces ciotyens étaient de démanteler la connaissance et les outils technologiques pour les rendre accessibles au plus grand nombre et d'en proposer un usage nouveau hors des considérations mercantiles de la société capitaliste. Ils regroupent des passionnés de sciences et techniques et de citoyens moteur d'une transition de société. Bien que ces initiatives n'aient strictement rien à voir avec le communisme ou toute idée markxiste, ce fut un grand boulversement dans leur contexte originels respectifs. Et faut-il encore rappeler que un "Hacker" n'est pas un pirate informatique. Le terme "to hack" en anglais signifie "démonter", "démanteler", "bidouiller", "détourner". Rien à voir également avec toute activité illégale !

Aujourd'hui les HackerSpaces ont gardé les traces de cette contre-culture, se sont développés et mettent à disposition de leurs membres des moyens pointus pour créer, détourner, démonter, partager les techniques et les savoirs sous toutes leurs formes. Ils se sont également ouverts au monde de l'entreprise et pour preuve des grandes entreprises de la Silicon Valey aux Etats-Unis les sponsorisent régulièrement. En effet, ces espaces citoyens qui regroupent des profils très divers sont une mine de talents à recruter pour toute entreprise soucieuse de son développement économique.

Les MakerSpaces quant à eux, sont finalement assez prochent de l'esprit des HackerSpace bien qu'il revendique une plus grand diversité de compétences et de thématiques abordées. C'est moins vrai maintenant mais à l'origine les HackerSpaces étaient plus ou moins associés aux technologies liées à l'informatique et à l'électronique.

BetaMachine : un HackerSpace à Chartres

BetaMachine est un HackerSpace en ce sens qu'elle propose un espace de création et de fabrication citoyen. Avant d'être un espace technique, c'est une aventure humaine et sociétale qui bouscule les schémas et propose une nouvelle manière de consommer la connaissance et le partage humain.

Dans un deuxième temps, BetaMachine met à disposition des moyens et des savoirs scientifiques, techniques, artisanaux ou artistiques qui prennent la forme d'ateliers techniques (mécanique lourde ou légère, soudure, découpe...) et de laboratoires (électronique, biologie, chimie, physique...) pour lesquels les membres de l'association sont formés à leur utilisation en toute sécurité.

Comment adhérer ?

L'adhésion à l'association est le premier pas à faire pour participer à cette aventure. Le montant de la cotisation est de 30€/an et donne accès à tous les ateliers d'initiation et de formations proposés le long de l'année (environ 1 à 2 par mois). Chaque adhérent peut également profiter de l'open-atelier hebdomadaire le mercredi soir.

Pour les plus audacieux(-ses) un forfait mensuel illimité (mercredi et week-end) est également proposé en mode participatif. Le montant minimum de la participation est fixé à 15€/mois. Chacun est libre de donner plus pour permettre au lab de se développer.

Utilisation des espaces techniques

L'utilisation des machines et outils dans les espaces techniques nécessitent en premier lieur de passer les formation ad hoc pour une utilisation en sécurité.

Une fois les formations validées, les membres peuvent librement utiliser les 600m² du Lab sous les conditions fixées par le réglement intérieur et détaillées sur la page http://www.betamachine.fr/atelier-forfait