Entre codage et course de véhicules solaires

Pour la troisième année consécutive, BetaMachine a répondu présent pour la nouvelle édition de la Chartres Solar Cup. Cette course réunit plus d’une vingtaine de concurrents pour des courses de 2 heures en circuit fermé : chaque véhicule est équipé de panneaux solaires et doit parcourir la plus longue distance. Entre deux courses, une vingtaine de spectateurs sont venus s’essayer à la programmation. 

Du codage sous le soleil

Au jardin d’entreprises de Gellainville, la Chartres SolarCup s’est déroulée samedi 24 et dimanche 25 juin. Dans le village de l’innovation, BetaMachine y a animé un stand avec de l’impression 3D, de la découpe vinyle, de l’initiation à la programmation et avec de l’Arduino.

L’occasion de croiser l’un de nos jeunes membres, Antoine, ce dernier concourait avec le véhicule du lycée Jehan de Beauce, face à d’autres lycées du département : le lycée Fulbert de Chartres, mais aussi les lycées Edouard Branly et Maurice Violette de Dreux, ou bien encore l’un de nos partenaires : l’IUT de Chartres.

Une voiture solaire pour BetaMachine

Chartes SolarCup 2015 – Crédits VM pour BM

L’esprit maker des membres présents de BetaMachine a été titillé par les multiples bolides en compétition : « J’aimerai beaucoup concevoir une telle machine », lance Bruno. « Il faut une équipe de 4 à 5 personnes qui travaillent à temps plein pendant plusieurs mois avant une telle course », suggère Fabien, futur adhérent de BetaMachine. Le soleil a laissé des traces ce week-end, espérons qu’il soit fécond. Rendez-vous en 2018 !