Journée de la Réparation et du Réemploi

Ce samedi 18 novembre de 10h à 17h, à la Maison pour Tous de Beaulieu, BetaMachine a animé l’atelier de réparation pour la Journée de la réparation et du réemploi 2017 en compagnie de tous les partenaires de l’événement : Association les 3R, Reconstruire Ensemble – Régie de Quartiers, Eure-et-Loir Nature, la Ville de Chartres, Chartres Métropole, La dame à la licorne, Préserv’Action Terre & Littoral, les Cyclographes.

Cette action a été préparé plusieurs mois à l’avance, Michel et Roger ont travaillé à plusieurs reprises avec l’association des 3R pour réussir cet événement. L’empressement se faisait sentir depuis quelques jours au Lab. Laurence ponçait dans l’atelier menuiserie tous les après-midis de la semaine afin de restaurer un meuble. Vendredi soir, plusieurs caisses remplies d’ordinateurs, de voltmètres, d’outils et de rallonge s’alignaient sur les tables de l’espace projet.

Plus d’une dizaine de membres de BetaMachine étaient présents sur place. Avec une grande table dédiée à la réparation d’objets électriques en tout genre. Lorsque Bruno réparait un radiateur, Paul tentait de sauver un amplificateur, tandis que Michel et Lunes donnaient tout leur possible pour offrir une seconde vie à quelques aspirateurs. Pour les objets demandant plus de temps de réparation, Arnaud invite les participants à venir au Lab BetaMachine le samedi 9 décembre pour l’Atelier de réparation partagé.

« Le marathon a débuté ce matin dès 10 heures avec plusieurs dizaines de participants dès l’ouverture, la salle ne s’est vidé que pour le repas », présente Pascal, président de BetaMachine.

Dehors, l’odeur de légume remplit l’air. Eric, prête main forte pour la Disco-Soupe, une soupe partagée, réalisée avec des légumes récupérés.

Derrière la porte d’entrée, un amas de tissus recouvre une table, on croise Frédérique, animatrice du Tricothé, elle montre comment réaliser des Tawashis (éponge en tissu recyclé).

Il est 17 heures, les derniers coups de vis ferment les vieilles machines, tout ne sera pas sauvé, mais les visages sont radieux, l’ambiance était bonne.