Femmes et numérique

Un groupe de femmes résidant principalement dans les quartiers populaires de Lucé (Eure-et-Loir) a entrepris, accompagnées aujourd’hui par l’association EFFUSION, depuis 2 ans plusieurs actions.
Elles souhaitent améliorer leur qualité de vie et notamment elles souhaitent offrir le meilleur à leurs enfants, en préparant au mieux leur avenir.
BetaMachine concourt à cette initiative en y apportant ses compétences techniques et pratiques, ainsi que son expertise sur la gestion d’un tiers-lieu.

Pour donner suite à la « fête de la récup » organisée par EFFUSION, en 2018, à Lucé, des acteurs locaux, en premier lieu, l’Atelier Canopé de CHARTRES puis le HackerSpace BetaMachine, ont décidé d’accompagner ce dernier projet en ouvrant leurs ateliers aux femmes dont l’ambition est d’ouvrir le numérique vers les habitants des quartiers prioritaires.
BetaMachine fait le constat que leurs ateliers sont très peu fréquentés par les résidents des quartiers prioritaires et qu’il est nécessaire de les accompagner vers eux.
Atelier Canopé Chartres, BetaMachine et EFFUSION souhaitent faire naître une école de pré-codage, et plus, si affinité (espace coworking – participation à un tiers -lieu…)
La phase d’expérimentation doit démarrer à l’automne 2019 avec 6 femmes.
BetaMachine suggère que des accompagnateurs vers l’emploi d’EFFUSION, du Pôle Emploi, de la Mission Locale viennent aussi participer à des ateliers et ont défini un programme pour eux.
Atelier Canopé Chartres, en attente de l’arrivée d’un nouvel animateur n’a pas encore défini sa proposition.
En temps utiles, une demande de financement sera faite à la fondation « femmes et numérique » pour communiquer sur cette expérience (notamment, l’exposition prévue, fin 2020, lors de la « fête de la récup » à CHARTRES)
Les 3 associations s’engagent dans l’expérimentation, de manière bénévole.
BetaMachine apporte 2 jours de formation aux partenaires, afin que les accompagnants des structures relais(association, Mission Locale, etc.) connaissent bien les enjeux, puissent bien cibler les futurs bénéficiaires et potentiellement être en soutien lors des différents parcours, un parcours spécifique leur est destiné.

Parcours pour les bénéficiaires :

Découvrir le monde du numérique

Cette découverte s’inscrit dans une démarche : s’initier à la Conception Assistée par Ordinateur et des métiers y étant liés, donner envie aux bénéficiaires de s’impliquer dans des parcours plus longs.
S’initier à la Conception Assistée par Ordinateur
Ce parcours d’initiation vise à prendre en main des outils de CAO facilement accessible et à rentrer dans une démarche projet. Le parcours est découpé en modules qui permettent d’acquérir des compétences de base en dessin vectoriel et d’utiliser des outils de prototypage rapide (découpeuse laser et découpeuse vinyle principalement) ainsi que de découvrir l’impression 3D et d’avoir des bases en électronique.
La partie la plus importante est le module projet dans lequel les bénéficiaires doivent trouver une solution à une problématique donnée et pousser leur appropriation des outils qu’ils auront découverts lors des précédents modules. La documentation est également clé pour la valorisation du projet et des compétences acquises.

En résumé

2019/2020 Réalisation de 12 ateliers numériques Sensibiliser les femmes des quartiers prioritaires de la ville de LUCE à la Culture du Numérique (groupe de femmes « ambassadrices de quartier » déjà constitué.
Initiation à la programmation, montage de nouveaux ordinateurs à partir d’anciens récupérés, des robots, atelier Imprimantes 3D…
Organiser une exposition en 2020 de ce qu’elles auront réalisé, auprès notamment de lycéens et lycéennes dans le cadre d’une journée d’information « Femmes et numérique »
2021/2023
Création d’une pré-école du Numérique (en lien avec une école du numérique du territoire) L’objectif de la pré-école du numérique est d’être la porte d’entrée vers les métiers du numérique, en particulier autour de la programmation web, au travers d’une série d’ateliers et d’un suivi personnalisé de la progression de l’apprenante.
Objectif(s) attendu(s) :
Partager largement et librement des connaissances et savoirs avec le grand public,
Promouvoir les actions locales de médiation scientifique, technique ou artistique,
Fédérer l’écosystème local et régional qui regroupe entreprises, associations, artisans, créateurs et artistes
Intérêts pour le département :
Offre aux différents publics du département une animation à la fois ludique et instructive
Donne la possibilité  de découvrir de nouveaux thèmes peu (ou pas) abordés dans leur cercle familial
Anime un réseau territorial d’acteurs regroupés autours des technologies innovantes, des créations artistiques et de l’artisanat,